"L'oeil du silence" de Catherine Urien

Ce roman suit l’histoire du peintre dadaïste et surréaliste Max Ernst et de sa compagne Leonora Carrington pris en étau entre les deux guerres mondiales.

FORET 1 MAXA travers le regard fragile et halluciné de la jeune Leonora et le journal de Max, c’est le portrait de toute  une époque qui se dessine, où l’Histoire bouleverse les trajectoires individuelles, provoque la révolte des dadaïstes et des surréalistes qui veulent changer ce monde.

LEONORA CARRINGTON

Ce livre a été édité en 2012 aux éditions Anagrammes (épuisé). Cette nouvelle édition « augmentée » associe plus largement le destin de Max et de Leonora à celui des artistes, écrivains et juifs qui fuient une Europe transformée en un immense camp, en passant par Marseille puis Lisbonne grâce à l’intervention américaine de Varian Fry et de la mécène Peggy Guggenheim. Tout en retraçant le plus exactement possible les événements publics ou privés, Catherine Urien incarne ses personnages, redonnant vie aux artistes surréalistes de l'époque. 
Catherine Urien vit et écrit à Morlaix dans le Finistère. Outre quelques livres de poésie, ses derniers récits publiés, Au pays de Tristan Corbière, éditions Diabase et Travel Music/Vies de Tony Pagano, édition de Pont Ar Gler, explorent les thèmes de l’errance, de la création artistique, et dessinent dans une écriture poétique une carte de mondes qui tendent à disparaître.


Roman , 203 pages, prix 17euros (plus les frais de port 6 euros soit 23 euros).